L’écrevisse bleue, une beauté fascinante des eaux douces nord-américaines

Découvrez Procambarus alleni, l’écrevisse aux couleurs saisissantes

Le genre Procambarus, robuste et adaptable

Les écrevisses du genre Procambarus sont connues pour leur grande capacité d’adaptation. Elles passent la plupart de leur temps à l’abri sous des roches ou dans de petits terriers aquatiques. Malheureusement, plusieurs espèces sont devenues invasives là où elles ont été relâchées, comme l’écrevisse de Louisiane en France. Il faut donc éviter de les introduire dans la nature.

Portrait de l’écrevisse bleue

Procambarus alleni, surnommée écrevisse bleue, mesure en moyenne 8 cm pour une taille maximale de 10 cm. Sa couleur bleue si particulière est due à une mutation, les spécimens sauvages arborant des teintes brunâtres. Les mâles se distinguent par des pinces plus fines et une taille légèrement supérieure aux femelles, qui sont plus trapues.

Une vie nocturne et territoriale

L’écrevisse bleue est un animal nocturne vivant en petits groupes. Omnivore à tendance carnivore, elle devient active au crépuscule. Très territoriale, elle ne tolère aucune intrusion dans sa zone de vie et les combats entre mâles dominants peuvent être particulièrement violents. Elle aime s’enfouir dans des grottes et des terriers pour se réfugier.

Reproduction et développement des jeunes écrevisses bleues

Comme les crabes, les femelles portent leurs nombreux œufs sous l’abdomen durant plusieurs semaines. À l’éclosion, les juvéniles sont déjà bien formés et autonomes. Ils muent fréquemment au début et atteignent la maturité sexuelle à une taille de 6-7 cm. Attention au cannibalisme, surtout après les mues !

L’aire de répartition naturelle de Procambarus alleni

Originaire d’Amérique du Nord, l’écrevisse bleue peuple les eaux douces des États-Unis. Elle affectionne les eaux à 18-30°C avec un pH de 7,5 à 8 et une faible dureté. Son biotope abrite d’autres espèces comme la tortue alligator, le black-bass ou encore la gambusie.

Élever l’écrevisse bleue en aquarium : conseils et précautions

Si vous souhaitez maintenir Procambarus alleni, optez pour un aquarium d’au moins 120 litres. Une eau à 18-30°C avec un pH de 7,2-8 lui conviendra. Prévoyez de nombreuses cachettes car elle aime s’abriter. Évitez de la mélanger avec d’autres espèces, surtout d’autres écrevisses.

Veillez à bien fermer l’aquarium car elle tentera de s’échapper. En cas de fuite, remettez-la progressivement dans l’eau pour éviter la noyade. La reproduction est considérée comme facile si les paramètres d’eau sont respectés.

N’hésitez pas à vous renseigner davantage avant d’acquérir cette fascinante écrevisse. Et surtout, ne la relâchez jamais dans la nature !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *